www.athle.fr
Accueil
ligue athletisme pays de la loire
Actualités
Nationaux Marche de Grand Fond
23 Février 2013 - Christian THOMAS
Nationaux Marche de Grand Fond

(Article leBerry.fr)

Infos FFA >> ICI

les résultats en direct >> ICI  http://usberry.athle.com/

Le froid et la neige amplifient la difficulté d’une épreuve déjà impitoyable en elle-même?! - photo laurence lantinier

Le froid et la neige amplifient la difficulté d’une épreuve déjà impitoyable en elle-même?! - photo laurence lantinier

Support des championnats nationaux de grand fond, les 24 Heures de Bourges organisées par l’US Berry, semblent parties pour une édition épique. Car à la distance et à la durée, il faudra sans doute ajouter… le grand froid !

Vers une édition d'anthologie…

Au fil de seize années, l'épreuve berruyère a subi toutes les conditions climatiques possibles. Soleil (et même cagnard), pluie (des averses ou le déluge), neige, blizzard… Les marcheurs de grand fond auront donc tout connu par cheu nous… sans parler des souffrances qui vont avec.

La cuvée 2013 ne devrait pas déroger à la règle. Le froid sera au rendez-vous, on l'annonce d'ores et déjà sur la foi des prévisionnistes de Météo France. La neige - un peu - pourrait fort bien s'inviter aussi, nous a-t-on dit.

On imagine sans mal ce que représente de s'aligner sur une telle épreuve dans des conditions aussi difficiles. Car durant deux tours d'horloge, marcheuses et marcheurs vont tourner, inlassablement, sur un circuit de 2.689 mètres tracé en ville.

La marche de grand fond, c'est passer du jour à la nuit, puis au jour. C'est osciller entre l'euphorie et le doute. Surmonter vaille que vaille des accès de gamberge et de lassitude. Passer, en cinq minutes, du rire aux larmes, de la fraîcheur à la fatigue, de l'éveil au sommeil. Un sommeil qu'il faut combattre, repousser, nier.

Au final, les meilleurs spécialistes de cette discipline ingrate entre toutes auront couvert quelque 200 bornes, contre environ 185 pour les plus endurantes des marcheuses.

Avec parfois, pour cette élite, l'obligation, tout au bout de l'effort, de se surpasser sur les ultimes kilomètres. D'accélérer dans un équivalent du sprint pour passer un adversaire… ou ne pas l'être soi-même. L'an passé, David Régy (Vernon), le champion de France en titre, laissa des plumes dans un final mémorable, coiffé qu'il fut au poteau par le Pithivérien Jean-Marie Rouault.

Les meilleurs
seront au départ

Les deux champions seront là et bien là, et devraient encore se tirer une belle bourre. Pour arbitrer leur duel, il faudra compter avec Dominique Bunel (Neuilly-sur-Marne), ou encore Eddy Roze, nouveau venu très prometteur sur l'épreuve.

Les marcheurs étrangers seront également à prendre en considération. C'est en effet au Russe Dimitry Ossipov, vainqueur du cultissime Paris-Colmar en 2012 et des 28 Heures de Roubaix, que reviendra l'étiquette de grand favori. Le Suisse Urbain Girod aura également son mot à dire, mais une chose est sûre : les meilleurs seront à Bourges !

Concernant la région, elle sera représentée par Michel Léhéritier (Sainte-Maure-de-Touraine), Patrick Lailler (PTT Tours) et Philippe Gilles (EC Orléans), ce dernier paraissant en mesure d'endosser un intéressant rôle d'outsider.

Chez les dames, Dominique Alvernhe cherchera à conserver son titre face à une quinzaine d'autres concurrentes, parmi lesquelles la Française Émilie Cougoureux-Augé, l'Italienne Nicola Mizerza ou encore la Russe de Saint-Pétersbourg Irina Poutintseva.

En parallèle à ces 24 Heures et comme il est de tradition depuis plusieurs années, se déroulera l'épreuve promotionnelle des deux fois six heures, ce qui devrait donner un total de 80 participants sur les deux courses. De quoi ravir Maryline et Dominique Plée, les deux grands ordonnateurs de la manifestation pour le compte de l'US Berry. Entourés d'une centaine de bénévoles, eux aussi se sont montrés dévoués et endurants pour que tout soit parfait, 24 plombes durant.

LEs 24 Heures mode d'emploi

24 Heures de Bourges : championnats de France de grand fond. Épreuve qualificative pour Paris-Colmar.

Parcours (boucle de 2.689 m) : allée Henri-Ménard, rue Henri-Sellier, boulevard de l'Industrie, rue Barbès, plateau d'Auron et passage dans le Carré d'Auron.

Départ : au Carré d'Auron, samedi à 13 heures.

Arrivée : même lieu, même heure le dimanche, soit 24 heures.

Épreuve des deux fois six heures : départ de la première étape à 13 heures, en même temps que les 24 Heures ; arrivée à 19 heures. Départ de la seconde étape à six heures, dimanche matin. Arrivée commune à 13 heures, avec celle des 24 Heures.

Épreuves de marche sur un à 3 km : dimanche matin à 10 heures, pour les écoles d'athlétisme et les catégories benjamins, minimes et cadets.

Restauration : ouverte à tous du samedi midi au dimanche midi, au restaurant du Carré d'Auron.

Laurence Lantinier

http://www.leberry.fr/cher/sports/actualite/athletisme/2013/02/22/la-16e-edition-de-la-classique-de-lus-berry-se-dispute-ce-week-end-1452369.html

05/06 >
05/06 >
11/05 >
05/05 >
05/05 >
30/04 >
30/04 >
25/04 >
24/04 >
22/04 >
18/04 >
18/04 >
17/04 >
08/04 >
06/04 >
03/04 >
03/04 >
31/03 >
24/03 >
24/03 >
Les Espaces